Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris
Tricot Avedis gris

Tricot Avedis gris

€185,00 Solde

Taille

Manu ( l’homme sur la photo) mesure 1,84m et porte ce pull en taille M. Bon, il faut savoir que Manu est mannequin et qu’il n ‘a...

  • En stock
- +

Taille

Manu ( l’homme sur la photo) mesure 1,84m et porte ce pull en taille M. Bon, il faut savoir que Manu est mannequin et qu’il n ‘a pas de ventre. Mais il a des bras forts et de belles épaules.

Donc prenez votre taille habituelle, sachant que nous avons l’habitude de rallonger légèrement nos produits (de 2 ou 3 cm environ) par rapport à ce que l’on trouve généralement dans le commerce. Le bord côte (le bas du pull) est resserré juste ce qu’il faut pour avoir un beau tombant (encore une fois, très important).

Le fil

On a découvert ce fil il y a 3 ans. Il provient d’un filateur spécialisé dans les fils texturés, flammés, imprimés qui utilise des matières naturelles. Il est très difficile de réaliser ces types de fils sans utiliser ou alors au minimum, des matières synthétiques, car les fils naturels sont plus fragiles, et résistent moins à l’impression que des fils issus de matières synthétiques.  Mais ce filateur, avec qui l’on travaille depuis des dizaines d’années, maitrise pleinement le sujet.  Ce fil est composé de 44% de coton Mako / 23% d’acrylique / 12% de laine / 11% de laine mérinos / 10% d’alpaga.

Le coton Mako a des fibres plus longues que le coton classique. Il est de meilleure qualité, il est plus résistant. Les laines vont apporter de la chaleur et de la douceur à ce pull. L’acrylique permettra de le rendre plus léger.

Avedis 

Chez Tricots Jean Marc, on a un gros faible pour les gros pulls. C’est à dire, tricotés avec des fils épais, sur des machines avec de grosses aiguilles (jauge 3 pour les connaisseurs).   Un gros pull, si il est réussi, sera toujours une pièce magnifique, visuellement et stylistiquement. Mais ce n’est pas simple à faire, on peut vite tomber dans l’excès et faire un pull de 2 kilos, étouffant et grattant, ou alors trop desserré pour essayer de gagner du confort, mais on perd toute la structure du pull et  on voit à travers les mailles tricotées. C’est encore plus complexe lorsqu’on utilise un fil comme celui ci.

En fait ce fil… on pourrait dire que c’est un fil dans un autre. Il faut le voir de près pour s’en rendre compte mais il ya une partie du fil qui encercle  de la matière, qui la laisse ressortir par de nombreuses cavités sur tout son long. On a donc plusieurs couleurs dans le même fil mais ça reste discret et bien fait.

Sa composition est très riche, avec un mélange de 5 matières différentes. Ces 5 matières réagissent différement au tricotage, au lavage, au repassage, qui sont des étapes indispensables à la réalisation d’un pull de qualité.

Il va donc falloir faire de nombreux essais avant d’arriver au résultat souhaité.

On veut faire un pull qui a de l’allure, du caractère, que l’on remarque. On a donc travaillé sur une maille fantaisie en gardant en tête le coté gonflant de ce gros pull chaud, que l’on veut porter l’hiver sous un manteau ouvert ou sous une veste, car on veut le montrer. Le fil est rond, donc on a choisi de représenter cette rondeur dans la maille.  Une fois le point de tricotage trouvé, c’est parti. Noray, le programmateur, se met au travail et sort un panneau. On le lave, on le repasse, , le panneau est doux et bien serré. Si le résultat est à la hauteur de nos souhaits, on décide donc de la forme que l’on veut donner au pull : droite, et resserré légèrement en bas de pièce pour avoir de la tenue et de l’amplitude au niveau de la taille, juste au dessus de la ceinture. Noray met au point le programme, le devant, le dos, les manches et le col sortent de la machine. On lave le tout, on  sèche, on repasse, et c’est parti pour l’assemblage. Joelle règle la Rimoldi (machine à coudre) afin d’assembler le dos avec le devant, d’ajouter les manches, et de terminer avec le col. 30 minutes plus tard, le pull est monté. On le repasse une dernière fois avant l’essayage et le pull est prêt. Ce n’est pas tout à fait vrai en fait, les étapes de tricotage, de lavage et de montage on demandé plusieurs essais à chaque fois pour arriver au résultat final mais ça y est, on le tient.

Lavage

Les matières naturelles bougent plus facilement que les matières synthétiques. Donc c’est bien de vouloir porter de belles matières, mais il faut faire attention au lavage.

Ce pull passe en machine, en programme laine ou délicat, maximum 20 °, et 800 tours minute d’essorage maximum. Lorsque vous le mettez dans la machine, le mieux est de le retourner, afin que ce soit l ‘intérieur de la pièce qui frotte le tambour lors du lavage et s’use plus que la partie visible de la pièce.

Faire sécher le pull ensuite sur un étendoir, à plat (car il est lourd celui-là)

Le coton retient davantage l’eau que la laine, donc n’ayez pas peur si après l’essorage il est encore bien mouillé.

 

 

 


Size S, M, L, XL
La livraison est offerte pour les achats de plus de 130€ en direction de la France Métropolitaine. En dessous de 130€ un frais de 5€ sera appliquée par commande.
En cas de livraison en dehors de la France Métropolitaine, des frais administratifs et/ou de douane peuvent être appliqués par le transporteur.

Vous disposez d’un délai de 15 jours après réception de votre commande pour nous retourner vos pièces contre remboursement ou avoir, si elles ne vous ne conviennent pas. A noter que les pièces abimées ou dont l’étiquette a été détachée ne pourront faire l’objet d’un retour.
Charte des tailles

Effectuez une recherche